Les manchots

Manchot à jugulaire

Les manchots ont toujours intrigué les hommes. C’est un drôle d’oiseau qui ne vole pas mais qui se prend pour un poisson dans l’eau.

De nombreuses autres espèces d’oiseaux ne volent pas (autruches, kiwis, …) mais elles n’ont pas la popularité et la fascination qu’exercent les manchots.

Cet oiseau au dandinement si caractèristique et au plumage tel un smoking (ventre blanc, dos noir) est reconnaissable par tous.

Et pourtant, il n’est pas toujours bien connu du grand public. Il est souvent confondu et assimilé à un pingouin.

Ce site web a pour vocation de présenter les manchots, avec la page introduction pour commencer, et ses différentes espèces.

Où les voir

Manchots royaux (île Géorgie du Sud)
Manchots royaux (île Géorgie du Sud)

Les manchots ne sont visibles que dans l’hémisphère Sud. Le plus connu est le manchot empereur, mais il est aussi le plus compliqué à voir car il ne vit que sur le continent Antarctique. Les autres espèces sont surtout présentes dans les îles sub-antarctiques. Quelques espèces sont dans des zones tempérées (Afrique, Amérique, Australie, Nouvelle-Zélande) et même au niveau de l’Equateur (le manchot des Galápagos).

Des informations sont présentées pour les observer aussi bien dans leur environnement naturel que dans les parcs zoologiques.

Le site www.voyages-recits.fr explique comment j’ai pu voir autant de manchots.

Mieux connaître les manchots

C’est un champion de l’évolution. Cet oiseau est surprenant pour sa capacité d’adaptation (températures, mer) et pour avoir pris pied dans les régions les plus inhospitalières, d’où sa découverte tardive par les hommes.

Dans le cas où vous avez une photo de manchot sans en connaître l’espèce, les pages consacrées à l’identification vont vous permettre de savoir l’espèce à partir de questions simples sur les couleurs des plumes.

Si certaines informations venaient à manquer ou si vous aviez un commentaire à faire, n’hésitez pas à consulter les questions/réponses ou contacter l’auteur de ce site.

En conclusion :

Trop de manchots n’est jamais assez !
Too many penguins are never enough.(1)

 

 

Sources: (1) Australian Geographic n°85 Jan-Mar 2007