Prédateurs

Les prédateurs naturels

En mer

Deux prédateurs prédominent en mer:

  • Phoque léopard (Hydrurga leptonyx)
    Il peut manger jusqu’à 15 manchots par jour.
  • Orque (Orcinus orca)

D’autres prédateurs s’attaquent aux manchots:

  • Requin blanc
  • Phoque de Weddell (rarement)
  • Otarie de Hooker (Phocarctos hookeri) s’attaque parfois aux manchots à oeil jaune
  • Otarie du Cap est le principal prédateur du manchot du Cap

Sur terre (îles sub-antarctiques et Antarctique)

Manchot royal dévoré par pétrel géant et skua - Salisbury Plain (île Géorgie du Sud)
Manchot royal dévoré par pétrel géant et skua – Salisbury Plain (île Géorgie du Sud)

Les prédateurs sont des oiseaux (ni mammifère, ni reptile) qui ont l’avantage de voler par rapport aux manchots. Certaines espèces attaquent en bande, d’autres se débrouillent par elles-mêmes.
Avec les manchots regroupés en colonies, ils ne peuvent s’attaquer qu’aux oeufs, qu’aux poussins éloignés de la colonie et qu’aux manchots affaiblis par la maladie.
Les principaux sont:

  • Skua Antarctique (Catharacta antarctica)
    Ils travaillent souvent par paire, l’un distrait le parent à terre pour que l’autre puisse plonger et s’emparer de l’oeuf ou s’attaquer au poussin.
  • Pétrel géant antarctique (Macronectes giganteus)
  • Grand bec-en-fourreau (Chionis alba)
    Ils essaient d’intercepter la nourriture lorsque le parent le régurgite pour le poussin
  • Caracara de Forster (Phalcoboenus australis) uniquement présent dans les îles Malouines s’attaquent aux poussins.
  • Pétrel de Wilson (Oceanites oceanicus)
  • Goéland dominicain

Lien vers des photos de prédateurs.

Sur terre (hors îles sub-antarctiques et Antarctique)

Dans les zones tempérées, d’autres espèces peuvent s’en prendre principalement aux oeufs et aux poussins:

  • Renard
  • Serpent
  • Ibis (pour le manchot du Cap)
Renard - Patagonie (Chili)
Renard – Patagonie (Chili)

Les prédateurs introduits

De nombreuses espèces de manchots s’étaient développées sur des îles inhabitées. Un équilibre parfait existait pour empêcher leur trop grande expansion ou leur disparition.

L’homme a souvent bouleversé cet équilibre en introduisant volontairement (animaux d’élevage, de compagnie) ou involontairement d’autres espèces qui se sont révélées être de nouveaux prédateurs des manchots.

Les espèces suivantes s’attaquent de préférence aux oeufs et aux poussins:

  • Chat sauvage ou domestique
  • Chien sauvage ou domestique
  • Hermine, belette et fouine
  • Rat et souris
  • Weka

Des herbivores tels que du bétail, des chevaux, des cochons, des moutons, des lapins et des chèvres peuvent détruire les habitats et les nids des manchots.

Des tiques ont été trouvés sur les gorfous sauteurs de l’île Campbell. Ces tiques sont susceptibles d’être infectés par le choléra des oiseaux.

Clôture et colonie de manchots papous - île Carcass (îles Malouines)
Clôture et colonie de manchots papous – île Carcass (îles Malouines)